mercredi 3 janvier 2018

Brunch québécois: caramel d'érable


 En 2017, nous avons fait un très beau voyage au Canada. J'avais l'intention d'en parler ici, et puis le temps est passé, et ça ne s'est pas fait. D'ailleurs, la rentrée a été tellement riche en projets divers et variés, que je n'ai même pas encore pris le temps de cuisiner toutes les belles recettes que nous avons découvertes au cours de ces 3 semaines.
Noël était l'occasion parfaite pour nous replonger dans l'ambiance à l'occasion d'un brunch. Au menu, du sirop d'érable et encore du sirop d'érable. Pour la partie salée, on avait choisi de tester les fèves au lard, accompagnées d’œufs à l'érable. En sucré, c'était brioche dorée, bananes caramélisées et caramel d'érable.
Les recettes me sont largement inspirées de mes rencontres, de ce livre et de recherches sur internet, notamment sur le site Ricardo Cuisine.

Pour commencer l'année en douceur, j'ai choisi de vous parler aujourd'hui du caramel d'érable. Je suis tombée par hasard sur cette gourmandise, sur le blog d'Isabelle. J'ai su immédiatement que j'allais craquer sur cette recette initialement inspirée par le chef Martin Picard.

Ce caramel est vraiment très simple à réaliser. Il est aussi absolument divin et complètement addictif. Je pense qu'il va revenir régulièrement à ma table.

Caramel d'érable:

150 g de sirop d'érable
20 g de glucose
80 g de crème liquide entière

Faire chauffer la crème.

Dans une petite casserole, mettre le sirop d'érable et le glucose.
Faire cuire à 128°C. remuer régulièrement la casserole.

Ajouter la crème chaude en plusieurs fois, en prenant garde aux projections.
Remettre la casserole sur le feu pour dissoudre les grumeaux.


Verser dans un pot et conserver au frais pendant environ 1 semaine.  

Utiliser par exemple ce caramel sur des pancakes, des gaufres ou du pain perdu...


Pour finir: dans la recette, la température indiquée était de 138°C. J'ai préféré arrêter à 128 °C, et c'était très bien comme ça. Plus haut, je pense que ça aurait brûlé. 
Ceci est peut-être du à la petite quantité que j'ai préparée.

2 commentaires:

  1. Trop bon nos petits brunchs québécois. Bisous et très belle année 2018

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai encore pas mal de recettes à tester... Et une bouteille de vin de glace à ouvrir ;)

      Supprimer