mercredi 22 mars 2017

Teurgoule


La teurgoule est un dessert normand. Il s'agit d'un riz au lait cuit au four pendant longtemps. Il est parfumé le plus souvent à la cannelle. Il n'y a rien de plus simple à préparer. Il suffit simplement d'être patient.
Normalement, il existe un plat à teurgoule, rond, assez profond et en terre. Comme je n'en ai pas, j'utilise une grande terrine. Ça fonctionne très bien aussi.

Pour m'amuser, j'ai apporté une toute petite modification à la recette. J'espère qu'elle ne choquera pas trop. En tout cas, je l'assume pleinement, car elle est totalement réfléchie. J'ai donc ajouté du bicarbonate de sodium à ma teurgoule. Qu'elle drôle d'idée allez-vous me dire!
En fait, si j'ai fait ça, c'est grâce à un concours de circonstances. J'allais préparer ma teurgoule, quand je me suis rendue compte que je n'avais plus de lait entier. En attendant de passer en acheter, j'ai fait un peu de rangement dans mon frigo et je suis tombée sur un pot oublié de confiture de lait. J'ai été vraiment surprise de la trouver parfaitement conservée.
Curieuse, j'ai fait quelques recherches, en me disant que le bicarbonate contenu dans la recette avait peut-être contribué à sa conservation. En réalité, si on utilise le bicarbonate, c'est pour la caramélisation. La belle couleur caramel de la confiture de lait est en effet due à la réaction de Maillard. Le bicarbonate est là pour favoriser cette réaction. Comme je suis nulle en chimie, j'ai rapidement plus rien compris, et je n'ai pas été plus loin dans mes recherches.
La teurgoule étant finalement faite sur le même principe que la confiture de lait (du lait et du sucre cuit longtemps), j'ai donc tenté de mettre un peu de bicarbonate. Ma teurgoule a une jolie couleur ambrée. Bon, après je ne peux pas non plus totalement affirmer que ce soit entièrement dû à mes expérimentations.

Ce que je peux par contre affirmer, c'est que la teurgoule est un dessert totalement régressif. On adore!

Teurgoule

2 litres de lait entier
150 g de riz rond
160 g de sucre
2 cc rases de cannelle (de Ceylan)
1 pincée de sel
1/2 cc de bicarbonate de sodium (facultatif)

Préchauffer le four à 150°C.

Dans une casserole, verser tous les ingrédients.
Porter à ébullition.

Verser dans un grand plat et enfourner pendant environ 3 heures et demie.

Déguster la teurgoule chaude, tiède ou froide selon vos envies.


Pour finir: bicarbonate de sodium et bicarbonate de soude sont le même produit. Par contre, il faut impérativement qu'il soit alimentaire. On le trouve en supermarché, ou en pharmacie. 

Pour la croûte brune sur le dessus, c'est selon ses envies. Certains la mangent, d'autres non. 

7 commentaires:

  1. J'imagine que le résultat doit être terrible ! c'est le genre de dessert que j'adore, simple et toujours apprécié.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore le teurgoule !(je suis 1/2 normande 1/2 bretonne). J'ai une amie qui la fait si bien que je n'ose pas m'y aventurer..... J'ai noté pour le bicarbonate. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. j'adore aussi la teurgoule. Il m'arrive de la parfumer à la fève tonka (miam!)
    La prochaine fois j'essaie avec un peu de bicarbonate pour obtenir cette jolie couleur

    RépondreSupprimer
  4. Ma maman la faisait à merveille ...
    Et oui complètement régressif c'est vrai :-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Et pour info la teurgoule tient son nom de la tête du monsieur quand il rentrait à la maison et qu'il avait faim (tire la goule). Il semble que ce soit vers Honfleur qu'elle ait été inventée: les cuisinières mettaient donc ce qu'elles avaient sous la main dans ce bon dessert: du lait, du riz, de la crème et de la cannelle parce qu'Honfleur était un port où il passait quelques épices.
    J'en fais rarement car à la maison, nous préférons le riz au lait. Mais ça reste un bon souvenir de notre Normandie.
    Pour le bicarbonate de soude, j'avais noté en effet ton idée avec la confiture de lait et, comme toi, je ne savais pas la raison. Maintenant, je le saurais. Et comme j'aime bien la chimie...
    Gros bisous antillais!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit exister plusieurs explications au nom de teurgoule, car j'avais lu que ça faisait référence à la grimace (tord gueule) quand tu la manges trop chaude. Bisous d'Auvergne (Ils sont beaucoup moins ensoleillés que les tien ;))

      Supprimer