lundi 20 juin 2016

Muhammara, trempette de poivrons grillés et noix


J'ai eu le plaisir de goûter le muhammara récemment, dans un restaurant syrien. Il m'a suffit de trouver des pains plats pour avoir envie de refaire ce mezze à la maison.
Composé de poivrons grillés, de noix, d'épices et de mélasse de grenade, le muhammara est le soleil sur la table de l'apéritif. Si vous aimez les poivrons rouges, vous allez vous régaler.
Mais qui n'aime pas?

Cette trempette est un délicieux mélange de saveurs. La mélasse de grenade apporte un petit coté acidulé et sucré à la fois.
Présentez ce mezze simplement accompagné de pain plat et de bâtonnets de légumes.


Muhammara, trempette de poivrons grillés et noix:

3 poivrons rouges
75 g de noix de Grenoble
1 belle gousse d'ail frais
1/2 cc de piment d'Espelette
1/2 cc de cumin en poudre
2 cs d'huile d'olive
2 cs de jus de citron
sel
2 à 3 cs de mélasse de grenade

Préchauffer le grill du four, 270°C.

Placer les poivrons sur une plaque et les laisser griller pendant environ 20 minutes dans le haut du four en les retournant sous toutes les faces. La peau doit être très noire.

Placer les poivrons, dès la sortie du four dans un récipient fermé.
Laisser refroidir.

Enlever la peau des poivrons et les graines.

Mixer les poivrons, les noix et l'ail jusqu'à avoir une purée assez grossière.
Ajouter les épices, l'huile et le jus de citron. Mélanger.
Ajouter une partie de la mélasse.

Remplir des petits bols et arroser d'un filet de mélasse.

Garder au frais.


Pour finir: le muhammara peut contenir de la chapelure de pain maison. J'ai essayé avec et sans et nous avons préféré sans. 
Si vous choisissez avec, ajoutez simplement 1 à 2 cs de chapelure assez grossière que vous aurez faite avec des restes de pain.

La mélasse de grenade s'achète en épicerie fine ou libanaise. Une fois qu'on y a goûté, on ne peut plus s'en passer.  Elle s'utilise le plus souvent avec des légumes, comme dans la merveilleuse salade fattouche libanaise (ici). 
Elle peut éventuellement se faire à la maison, en faisant réduire à feu doux du jus de grenade jusqu'à obtenir un sirop épais. 

6 commentaires:

  1. Il me reste de la mélasse. Je devrais essayer ta recette. Le temps me manque un peu avant de s'envoler pour la métropole, je l'avoue.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Cela me donne envie, mais je n'ai pas de mélasse est-ce important?
    merci
    Cécile

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, ça à l'air terrible cette recette. J'ai tous le reste, mais me manque la mélasse de grenade. Je peux en trouver dans les épiceries d'Afrique du nord ? Ou plutôt supermarchés asiatiques ? D'avance merci pour la réponse. Bonne soirée. Pascal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en n'ai jamais vu en épiceries asiatiques ;)

      Supprimer
  4. Une superbe recette à retenir, j'en rêve déjà! biz.

    RépondreSupprimer
  5. Déjà j'adore que ça s'appelle une trempette, c'est trop marrant comme nom et puis super mélange d'ingrédients, je goûterai bien !

    RépondreSupprimer