vendredi 1 novembre 2013

Le fromage du Velay aux artisous

Pas de recette aujourd'hui...
De retour d'un long week-end en Haute-Loire, du côté du Puy-en-Velay, j'avais envie de vous parler fromage. Mais pas de n'importe quel fromage... celui aux artisous. On garde un pied dans Halloween! En effet, la particularité de ce fromage est les milliers d'acariens qui se développent sur sa croûte et qui participent à son affinage. Artisou est le nom très patois du ciron, que l'on retrouve aussi sur la croûte de la mimolette affinée.
Je connais certaines personnes qui, en voyant gigoter ces adorables petites bêtes, ont cru à une blague de mauvais goût de ma part...


Je mange ce fromage de pays depuis toute petite. J'ai même quelques souvenirs de sa fabrication aux côtés de mon arrière-grand-mère. Il est fait à partir de lait cru auquel on ajoute de la présure. Après égouttage, il est salé et mis à sécher. Les artisous vont alors se développer en se nourrissant de la croûte. Ils vont aussi lui donner son goût.


Le soucis avec ce fromage est que chaque petit producteur a sa façon de faire et surtout son savoir-faire. Quand on connaît un endroit où il est bon, on n'en change surtout pas, sous peine d'être extrêmement déçu.
D'un autre côté, pour une fois qu'un produit échappe à la standardisation... On ne va pas se plaindre de sa production très artisanale.


Vous l'aurez compris, quand je suis de passage en Haute-Loire, une des premières choses que je fais est d'aller acheter mon fromage aux artisous.
Finalement, tout le monde l'adore à la maison.
La plupart du temps, on le mange avec du pain beurré. Dernièrement, j'ai découvert qu'il se marie à merveille avec un chutney de rhubarbe épicé...

J'espère vous avoir donné envie... Si vous êtes de passage sur le Puy, allez faire un tour sur le marché des producteurs pour goûter à ce délicieux fromage.
Je pourrai même vous donner mes adresses...

5 commentaires:

  1. hummm il est beau ce fromage, tu me fais envie là, par chez moi en haute savoie on appelle ces acariens des cérons ce qui donne la tomme céronnée!! bisous

    RépondreSupprimer
  2. hum, merci pour cette découverte ! je viens d’emménager pas très loin du puy, il faut que j'en trouve !!!

    RépondreSupprimer
  3. Oh lala que de souvenirs me reviennent en mémoire. Et entre autre celui où j'ai découvert ce fromage au cours de mon premier séjour en Haute Loire dans ma future belle famille. J'ai adoré ce fromage et tous les autres fromages auvergnats d'ailleurs ;o))
    A l'heure actuelle je vais moins souvent en Auvergne et je ne sais plus où en trouver. Je vais surtout dans le Puy de Dôme et à la prochaine occasion je vais faire le tour des marchés du coin ;o))
    Bon W.E
    Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passé les frontières du Velay, on a effectivement du mal à le trouver ;)

      Supprimer
    2. Bien tardive ma réponse . Si vous venez à Clermont- Ferrand vous en trouvez tous les vendredi matin au marché Saint -joseph , qui se trouve près de la gare. Cordialement

      Supprimer